doctrio (1).png

Plus de 1000 médecins nous font déjà confiance

Retrouvez ici vos veilles précédentes

INFORMATION - Les médecins généralistes commencent à vacciner dans leur cabinet contre la Covid-19

Collège de la Medecine Générale (Le CMG)

Malgré des délais très courts et la période des vacances scolaires, 29 000 médecins généralistes (environ 53 % de médecin généraliste en exercice) se sont déjà portés volontaires pour débuter la vaccination dans les cabinets avec le vaccin AstraZeneca®.

ARTICLE - La bronchiolite continue de progresser

Le Généraliste

Les indicateurs de surveillance de la bronchiolite chez les enfants de moins de 2 ans continuent de progresser sur l'ensemble du territoire. L'Ile-de-France et la région des Pays de la Loire sont en phase épidémique, indique Santé publique France

RECOMMANDATION - La prescription d’antibiotiques peu compatible avec la téléconsultation

Collège de la Medecine Générale (Le CMG)

Contribution du CNP de Médecine Générale et du CNP de Pédiatrie suite à la saisine de la DGS et de la DGOS pour produire des recommandations de bonnes pratiques concernant la prescription d’antibiotiques à l’occasion des infections aigües en soins primaires.

ARTICLE - Vaccinating Health Care Employees — Do They All Deserve Early Access?

The New England Journal of Medicine (NEJM Gyneco)

When Covid-19 vaccines came to the U.S. market, many doses were distributed to health care organizations, not just because they had the freezer capacity to handle the fragile products but also because most allocation guidelines gave priority to high-risk health care workers. Such workers were seen as deserving priority because of the risks they incur, the important role they play in caring for people infected with Covid-19, and their risk of transmitting the virus.

ARTICLE - Remote primary care consultations for people living with dementia during the COVID-19 pandemic: experiences of people living with dementia and their carers

The British Journal of General Practice (BJGP)

While remote consultations could be effective, pro-active calls could be more structured around needs, and consideration should be given to replace non-verbal prompts to describe problems, particularly for new health concerns. In continuing remote consultations, it is important to facilitate engagement with patients living with dementia and their carers to ensure best practice.

ARTICLE - Was enough, and is enough, being done to protect the primary care workforce from COVID-19?

The British Journal of General Practice (BJGP)

There is clear evidence that healthcare workers (HCWs) are at increased risk of contracting COVID-19. Compared to nonessential workers, HCWs have a seven-fold increase in risk of severe COVID-19 (testing positive in hospital or death).

ARTICLE - Cancer du sein et gènes BRCA1/2 : les premières recommandations européennes de testing publiées

Revue Caducée

Les premières recommandations1 européennes sur le testing des gènes BRCA, émises à l’initiative de la Société Française de Médecine Prédictive et Personnalisée, viennent d’être publiées dans la revue européenne majeure en cancérologie « European Journal of Cancer ».

ARTICLE - Les gériatres vent debout contre un « auto-isolement » des plus âgés

Société Française de Gériatrie et Gérontologie (SFGG)

Les huit organisations du conseil national professionnel de gériatrie s'élèvent contre la proposition de cinq membres du conseil scientifique Covid de distinguer les mesures de restriction selon les générations, avec notamment un "auto-isolement volontaire" des plus vulnérables.

ARTICLE - Helping GPs to diagnose children’s cancer

The British Journal of General Practice (BJGP)

It is a misconception that cancer is rare in children and young people (CYP, aged <21 years), which contributes to GPs and paediatricians feeling inhibited from initiating cancer investigations until they are clearly progressive. This contributes to risk of delays in diagnosis and consequent adverse outcomes.

RECOMMANDATION - Symptômes prolongés suite à une Covid-19 de l’adulte : diagnostic et prise en charge

Collège de la Medecine Générale (Le CMG)

Le Collège de la Médecine Générale a participé à l’élaboration de la réponse rapide “Symptômes prolongés suite à une Covid-19 de l’adulte : diagnostic et prise en charge” produite par la HAS qui précise les stratégies en soins primaires et en soins de recours.

RECOMMANDATION - Une seule dose de vaccin pour les personnes ayant déjà été infectées par le SARS-CoV-2

Société Française de Gériatrie et Gérontologie (SFGG)

Recommandation de la SFGG / HAS sur la vaccination COVID : Une seule dose de vaccin pour les personnes ayant déjà été infectées par le SARS-CoV-2

RECOMMANDATION - Outil d’aide au repérage précoce et intervention brève : alcool, cannabis, tabac chez l’adulte

Haute Autorité de Santé (HAS)

Le but de cet outil simple est d'aider les professionnels de premier recours dans leur pratique courante à : évaluer de façon précoce chez les adultes la consommation des 3 substances psycho-actives les plus utilisées (alcool, tabac, cannabis) et d'en évaluer le risque, proposer une intervention brève chez les consommateurs à risque, assurer un accompagnement de manière durable afin de favoriser la réduction ou l'arrêt de ces consommations.

INFORMATION MEDICAMENT - Traitement contre l’acné sévère avec isotrétinoïne orale : l’ANSM informe d’un risque potentiel de troubles neuro-développementaux en cas d’exposition pendant la grossesse

Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM)

Nous alertons les professionnels de santé et les patientes sur le risque potentiel de troubles neuro-développementaux chez l’enfant à naitre lié à la prise d'isotrétinoïne orale pendant la grossesse. Ce risque est en cours d’investigation. Nous rappelons que les médicaments à base d’isotrétinoïne orale ne doivent jamais être utilisés chez la femme enceinte et chez la femme en âge de procréer si les conditions du plan de prévention de grossesse ne sont pas remplies.

INFORMATION MEDICAMENT - PRALUENT

Haute Autorité de Santé (HAS)

Dans l'hypercholestérolémie primaire et dyslipidémie mixte, le service médical rendu par PRALUENT 300 mg (alirocumab) est important en association à un traitement hypolipémiant optimisé chez les patients adultes ayant une hypercholestérolémie familiale hétérozygote, insuffisamment contrôlée et nécessitant un traitement par LDL-aphérèse.

INFORMATION MEDICAMENT - DEXAMETHASONE KRKA

Haute Autorité de Santé (HAS)

Avis favorable au remboursement dans le traitement de l’infection à coronavirus SARS-CoV-2 (COVID-19) chez les adultes et les adolescents (âgés de 12 ans et pesant plus de 40 kg) qui nécessitent une oxygénothérapie.

RECOMMANDATION - Syndrome Hémolytique et Urémique (SHU)

Haute Autorité de Santé (HAS)

Ce protocole national de diagnostic et de soins (PNDS) explicite aux professionnels concernés la prise en charge diagnostique et thérapeutique optimale et le parcours de soins d'un patient atteint de SHU. Il a été élaboré par les Centres de Références des Maladies Rénales Rares (SORARE, NEPHROGONES, MARHEA) et Maladies Rares Immuno-Hématologiques (CNR des microangiopathies thrombotiques) sous l’égide des filières ORKiD et MaRIH, à l’aide d’une méthodologie proposée par la HAS. Il n’a pas fait l’objet d’une validation par la HAS qui n’a pas participé à son élaboration.

RECOMMANDATION - Maladie vasculaire porto-sinusoïdale

Haute Autorité de Santé (HAS)

Ce protocole national de diagnostic et de soins (PNDS) explicite aux professionnels concernés la prise en charge diagnostique et thérapeutique optimale et le parcours de soins d'un patient atteint de la Maladie Vasculaire Porto-Sinusoïdale. Il a été élaboré par le Centre de Référence Maladies vasculaires du foie, à l’aide d’une méthodologie proposée par la HAS. Il n’a pas fait l’objet d’une validation par la HAS qui n’a pas participé à son élaboration.

RECOMMANDATION - Syndrome lipodystrophique de Dunnigan

Haute Autorité de Santé (HAS)

Ce protocole national de diagnostic et de soins (PNDS) explicite aux professionnels concernés la prise en charge diagnostique et thérapeutique optimale et le parcours de soins d'un patient atteint du syndrome lipodystrophique de Dunnigan. Les étiologies du polyhandicap sont dans leur grande majorité des maladies rares, diagnostiquées ou non. Il a été élaboré par le Centre de Référence des Pathologies Rares de l’Insulino-Sécrétion et de l’Insulino-Sensibilité (PRISIS), à l’aide d’une méthodologie proposée par la HAS. Il n’a pas fait l’objet d’une validation par la HAS qui n’a pas participé à son élaboration.

RECOMMANDATION - Glycogénose de Type III (GSD III pour Glycogen Storage Disease Type III)

Haute Autorité de Santé (HAS)

Ce protocole national de diagnostic et de soins (PNDS) explicite aux professionnels concernés la prise en charge diagnostique et thérapeutique optimale et le parcours de soins d'un patient atteint de la GSD III. Il a été élaboré par le Centre de référence des Maladies héréditaires du métabolisme à l’aide d’une méthodologie proposée par la HAS. Il n’a pas fait l’objet d’une validation par la HAS qui n’a pas participé à son élaboration.

RECOMMANDATION - Epidémie de bronchiolites

Syndicat National des Jeunes médecins généralistes (SNHMG)

Fiche actualisée sur la prise en charge et le traitement de la bronchiolite en médecine générale

RECOMMANDATION - Vaccin anti-grippal Efluelda : les recommandations de la SFGG

Société Française de Gériatrie et Gérontologie (SFGG)

L’épidémie de grippe saisonnière survient chaque année en France au cours de l’automne ou de l’hiver généralement entre les mois de décembre et d’avril. En raison de l’épidémie de coronavirus SARS-CoV2 et des mesures barrières déployées pour la contrer, la circulation des virus grippaux durant la saison 2020-2021 est à ce jour très faible (on a recensé 20 cas en France métropolitaine dans le bulletin hebdomadaire de la surveillance grippe du 10 février 2021).

INFORMATION MEDICAMENT - Dépistage de la COVID-19 : l’ANSM suspend la commercialisation d’un autotest urinaire

Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM)

Nous avons été informés de la publicité pour un autotest de dépistage de la COVID-19 appelé “Sars-CoV-2 Urine Antibody Rapid test” qui permettrait de détecter la présence d’anticorps dans les urines. Ce test est fabriqué par les sociétés INNO-BIO (Shangai) et OLISACARE et distribué en France par les sociétés BIOMADETECH et MEDIC SANTE.

ARTICLE - Covid-19 et ivermectine : beaucoup d'essais, peu de résultats et pas de preuve d'efficacité clinique

Prescrire

L'ivermectine, un antiparasitaire utilisé par voie orale notamment dans la gale, a été repérée dans le cadre de la recherche de substances actives in vitro sur le Sars-CoV-2, le coronavirus causant la maladie covid-19 (1). Sur la base de ces données de laboratoire, dans divers pays, des patients atteints de covid-19 ont reçu ce médicament, et quelques études rétrospectives ont montré soit une absence d'efficacité soit une faible efficacité. Mais ces résultats in vitro ou non comparatifs sont de très faible niveau de preuves (2).

INFORMATION PATIENTS - Vaccination COVID-19 : outils de communication pour les professionnels de santé

Société Française de Gériatrie et Gérontologie (SFGG)

Dans le cadre du déploiement de la campagne de vaccination, des outils de communication ont été réalisés et font l’objet d’actualisations régulières. Ils sont destinés aux professionnels de santé et au grand public afin de permettre un accès à toute l’information, de la façon la plus simple et la plus utile possible.

ARTICLE - Antibody Status and Incidence of SARS-CoV-2 Infection in Health Care Workers

The New England Journal of Medicine (NEJM Gyneco)

The relationship between the presence of antibodies to severe acute respiratory syndrome coronavirus 2 (SARS-CoV-2) and the risk of subsequent reinfection remains unclear.