doctrio (1).png

Plus de 1000 médecins nous font déjà confiance

  • Dr Agnès Lara

Endoscopies gastro-intestinales : sont-elles sûres en période de COVID-19 ?


Une étude multicentrique britannique a quantifié le risque de transmission du SARS-CoV-2 suite à une endoscopie digestive.


À retenir

Cette étude de grande envergure montre que les endoscopies gastro-intestinales peuvent être pratiquées en toute sécurité vis-à-vis du risque de transmission du SARS-CoV-2, en appliquant les procédures de prévention de la transmission préconisées par la British Society of Gastroenterology (port des équipements de protection individuels notamment).



La pratique de nombreux actes médicaux s’est vue fortement restreinte par l’épidémie de COVID-19 et notamment les endoscopies gastro-intestinales. Alors que les soins ont repris un rythme plus habituel après le confinement, la question du risque de transmission du SARS-CoV-2 suite à une endoscopie, et notamment à une endoscopie gastro-intestinale haute considérée comme étant à plus fort risque d’émission d’aérosols, se pose, mais a été encore peu explorée.



Quantifier le risque de transmission du SARS-CoV-2 suite à une endoscopie gastro-intestinale


La British Society of Gastroenterology a émis des recommandations pour minimiser le risque lié à l’émission d’aérosols (renouvellement de l’air, nettoyage des chambres, etc.) et le risque infectieux (questionnaires avant procédure, tests), ainsi que des préconisations en faveur du port d’équipements de protection individuels par les personnels de santé. Une équipe britannique a cherché à quantifier le risque potentiel de transmission du SARS-CoV-2 avec la mise en place de ces pratiques plus sécurisées.



Une étude multicentrique, prospective et de grande envergure


Les données ont été recueillies de façon prospective :

  • auprès de 18 centres d’endoscopie britanniques

  • plus de 6.200 procédures d’endoscopie consécutives (âge moyen des patients 59 ans, 48% de femmes)

  • durant le pic et la décrue de l’épidémie (entre avril et juin 2020).

Les données des patients étaient recueillies selon les critères SCOTS dans l’ensemble des centres, puis un suivi était assuré par téléphone 7 et 14 jours après l’endoscopie pour rechercher la présence de symptômes possiblement liés au COVID-19. En cas de symptômes évocateurs de la maladie, des tests PCR sur prélèvements nasopharyngés étaient réalisés.



Peu de cas de COVID-19 détectés suite à l’endoscopie


Caractéristiques des procédures d’endoscopie réalisées :

  • 40% d’endoscopies gastro-intestinales hautes

  • 60% d’endoscopies gastro-intestinales basses

  • Endoscopies d’urgence chez des patients symptomatiques pour la plupart (peu d’endoscopies de suivi durant cette période)


Statut infectieux des patients au cours de la période de suivi post-endoscopie (à J7 ou J14) :

  • 12 patients ont rapporté des symptômes compatibles avec le COVID-19

  • Tous ont été testés par prélèvements nasopharyngés

  • Tous se sont révélés négatifs au SARS-CoV-2




Référence

Hayee BH et al. Multicentre prospective study of COVID-19 transmission following outpatient GI endoscopy in the UK. DOI: http://dx.doi.org/10.1136/gutjnl-2020-322730.



Notez ce résuméDon’t love itNot greatGoodGreatLove itNotez ce résumé